[BIEN ETRE] Sophrologie – Exercice pour évacuer les tensions

Céline, la Sophrologue de la commune, propose un exercice pour évacuer les tensions : “Le Polichinelle”

Cet exercice aide à libérer les tensions du haut du corps, les faire descendre dans les jambes et les laisser tomber dans le sol. Vous pouvez imaginer piétiner, écraser vos tensions physiques et mentales (stress, énervement, anxiété, etc.). Il s’adresse aux enfants (à partir de 5 ans) et aux adultes.

Installation et déroulé :

  • Prenez ce temps pour vous, profitez de ce moment de connexion avec vous-même, accueillez vos ressentis avec bienveillance et sans jugement.
    En position debout, les deux pieds écartés de la largeur du bassin, sentez le contact de vos pieds posés sur le sol. La tête droite, les épaules basses, les bras le long du corps, les yeux sont ouverts.
  • Respiration libre, sautillez sur place en maintenant vos jambes toniques pour des appuis solides, relâchez le haut de votre corps (les bras, la tête, les épaules, les mains sont souples).
  • Arrêtez-vous lorsque vous le souhaitez. Fermez les yeux.
  • Marquez une pause, portez votre attention sur vos sensations, émotions, sentiments, prenez ce temps pour être à l’écoute de votre corps (rythme cardiaque, respiration, chaleur).
  • Il est important d’adapter l’exercice selon ses capacités respiratoire et musculaire. Ce n’est pas une performance, respectez vos limites.

Le petit plus :

  • Ajoutez un son en sautillant, comme par exemple une voyelle (aaaaaaaaaaaaaaaa, ooooooooooooo…)
  • Pratiquez le Polichinelle avec votre enfant

A quel moment :

  • Le matin pour se dynamiser
  • Après une journée de travail

 

Les bienfaits :

  • Se connecter à son corps
  • Se libérer des tensions
  • Se dynamiser
  • Profiter du moment présent

 

 

Céline Picoche, SOPHROLOGUE certifiée RNCP 

[BIEN ETRE] Sophrologie – Exercice parent-enfant

Céline, la Sophrologue de la commune, propose un exercice quotidien à faire à 2 : “La respiration de la main

Installation et déroulé :
Dans un lieu calme, prenez ce temps pour vous, profitez de ce moment à deux.
En position assise, l’enfant prend la main du parent, la tourne paume face à lui et avec son index il commence à suivre les contours de la main en synchronisant sa respiration.
Pour commencer, l’index de l’enfant est en bas du pouce du parent, il monte le doigt jusqu’au sommet du pouce en inspirant puis descend à l’intérieur du pouce en expirant. Vous pouvez marquer une courte pause au sommet du doigt. Cela doit rester agréable, prenez votre temps. Une main puis l’autre. Le parent peut à son tour prendre la main de l’enfant et refaire l’exercice. Ce qui est important c’est d’adapter cet exercice selon les capacités respiratoires de chacun.

Le petit plus :

  • La respiration peut être abdominale, vous inspirez par le nez en gonflant le ventre puis vous expirez en soufflant par
    la bouche et le ventre se dégonfle.
  • Le parent peut terminer par dessiner avec son doigt un «escargot» dans le creux de la main de l’enfant.

A quemoment :

Intégrez ce nouveau rituel avec votre enfant le soir pour favoriser l’endormissement, ou dans la journée pour faire une pause apaisante.

Les bienfaits :

  • Prendre conscience de sa respiration et se relaxer
  • Créer une connexion privilégiée parent-enfant
  • Développer le toucher
  • Se concentrer
  • Profiter du moment présent
  • Se rassurer, se sécuriser

 

Céline Picoche, SOPHROLOGUE certifiée RNCP